Rencontrez Le Chocolatier

La Chocolaterie Avenue Gourmandise a évolué grâce à notre amour pour le chocolat fin et les pâtisseries faites avec les ingrédients les plus frais et les plus délicats. On pourrait dire que tout a commencé avec notre amour pour Nova Scotia...

Yseult et moi provenons tout deux de ce magnifique pays qu'est la France. Je suis de Lion et Yseult de Rennes. Notre expérience inclut travailler dans des hôtels et restaurants 5 étoiles en France, Angleterre, Suisse, Irlande et Canada.

J'ai commencé par faire des pâtisseries et du chocolat à la maison à l'age de 7 ans, pour ma sœur et mes parents. J'avais un telle passion pour les pâtisseries et le chocolat qu'a l'age de 12 ans, j'ai fait du travail fantôme dans une petite pâtisserie pendant les vacances de Noël, de Paques et les vacances d'été. Le Chef Cuisinier, (propriétaire) de la pâtisserie était tellement impressionné par ma détermination qu'il a décidé de me prendre sous son aile et m'a proposé un stage de 2 ans. C'était un emploi du temps survolté, pendant trois semaines/mois, j'ai travaillé pour apprendre toutes les techniques de base de la création de pâtisseries, chocolats, bonbons et crèmes glacées, les semaines restantes, j'assistais à des cours techniques dans la célèbre école de pâtisserie “François Rabelais” près de Lyon. Avec des horaires épouvantables et des examens intensifs, Jean-Pierre a reçu son homologation de Pâtissier, Chocolatier, Glacier, et Confiseur avec des scores élevés. C'était juste le début d'un long et impressionnant voyage pour moi.

Bien que mon Chef Cuisinier ne pouvait pas m'offrir une position à temps plein dans sa petite pâtisserie, il m'a recommandé pour une prodigieuse opportunité de commencer ma carrière en travaillant dans un des meilleurs endroit de paris... L’HÔTEL DE CRILLON! C'est hôtel est un Palace 5 étoiles et restaurant Michelin 2 étoiles situé sur la splendide Place de la Concorde au bout des Champs Elysées. Vivre seul à 17 ans est une chose, mais vivre seul à 17 ans dans une grande ville (Paris) en est une autre. L'équipe cuisine de l'Hôtel Crillon était énorme, avec 35 chefs et 8 chefs pâtissiers!

J'ai commencé au bas de l'échelle et j'avais les taches banales, des horaires minables, et on attendait de moi de faire tout parfaitement – il n'y avait aucun moyen de faire autrement la bas. Je ne savais pas si j'étais prêt pour cela, mais après un mois, je pensais que je n'allais pas y arriver, puis j'ai réalisé que j'étais la pour apprendre et faire de mon mieux. J'ai gardé la tête haute et finalement, après 3 mois, non seulement j'étais plus confiant en mon travail et je commençais à apprécier la vie Parisienne, mais en plus le chef pâtissier exécutif et les chefs exécutifs dans la cuisine ont commencé à remarquer mon travail et m'ont donné plus de responsabilités et des taches intéressantes. J'ai grimpé les échelons et ai obtenu le rang de Chef du Partie en un an et demi. Devant quitter la capitale Française pour un an pour faire mon service militaire, j'ai été envoyé en Allemagne dans la Foret Noire à Freiburg. Après cette année, j'ai été réinvité au Crillon et on m'a donné le titre de 1er Pâtissier en Chef. Cette position était plein de responsabilité, et à seulement 20 ans, je devais organiser l'équipe de pâtisserie mais aussi exécuter les travaux de pâtisserie, de chocolaterie et de confiserie. Travailler à Crillon était une expérience mémorable et savoir que mon travail était servi à des présidents, des stars de cinéma, des rois et reines venant de partout dans le monde était un sentiment formidable. Néanmoins, le désir de faire quelque chose de différent me prenait au cœur et j'ai trouvé une annonce pour un travail de Chef pâtissier exécutif au Keltic Lodge, Cape Breton, Nova Scotia – Canada!

Bien que le Chef Exécutif “Gilles Hostal” était très impressionné par mon C.V., il avait deux inquiétudes – Ingonish Beach (Cape Breton) n'étais pas Paris, et mon Anglais était pour ainsi dire quelque peu brouillon! Cependant, j'ai été accepté et ai pris l'avion en France, fait une escale à Londres et quand j'ai atterri à Sydney, NS, j'ai été stupéfait par le paysage de Sydney à Ingonish. Voyager le long de la Piste Cabot était une expérience époustouflante – en quelque sorte, je savais que ca ne serait pas rien de plus qu'une amourette de vacances d'été! Étant tombé amoureux du rythme paisible que Nova Scotia m'offrait, j'y suis retourné chaque année pendant 13 étés consécutifs, retournant en France en automne pour travailler dans les Alpes Françaises. Ca a été ma vie pendant de nombreuses années jusqu’à l'arrivée d'Yseult..

En 2001, nous avons entamé la procédure de recrutement d'un assistant Chef Pâtissier (au Keltic Lodge), nous avons donc mis une annonce pour cette position. Après avoir examiné nombreuses candidatures, j'en ai sélectionné une avec un solide passé en pâtisserie, qui travaillait à Londres. Yseult était une jeune femme, très déterminée et elle a passé l'entretiens sans problèmes. Quand Yseult est arrivée à l'aéroport de Sydney, je suis venu la chercher avec le van du Keltic Lodge et j'étais très en retard (elle était la seule encore dans l'aéroport). J'avais une seule chose à demander à Yseult à l'époque, c'était qu'elle m'appelle par mon prénom, et non pas “Chef” comme c'est la coutume en Europe.

Yseult s'est montrée très professionnelle, possédait une très bonne éthique de travail et était bien aimée par les autres membres de l'équipe pâtisserie et tout le personnel. Yseult et moi avions un parcours et une expérience similaires. Yseult a aussi fait 2 ans d'apprentissage en pâtisserie à Fontainebleau dans une pâtisserie très haut de gamme appelée “Chez Mesples”, juste à la sortie de Paris. Elle sentait bien qu'en tant que femme (dans une profession à dominance masculine) elle n'était pas vraiment la bien venue dans ce domaine, mais elle était déterminée à faire face à tous les défis. Après ses 2 ans d'apprentissage, son moniteur était vraiment réjoui de son travail et lui a offert une place de Commis Chef Pâtissier pour 2 années de plus. En 1996, après son travail chez Mesples, et quelques étés/hivers de plus en France, elle a décidé de prendre un emploi en Angleterre pour apprendre l'Anglais. Le seul défi alors, était la barrière de la langue, car les femmes chef pâtissieres sont les bienvenues en Angleterre. Après 5 ans de travail à Londres, elle aussi a réalisé qu'il manquait quelque chose à sa vie et a décidé de saisir une autre opportunité, juste comme moi, et a trouvé une annonce similaire à la mienne en 1988, pour une position d'Assistant Pâtissier au Keltic Lodge, Nova Scotia.

Il n'a pas fallu longtemps après le début de notre collaboration pour réaliser que nous avions en commun bien plus que notre passion pour les pâtisseries et le chocolat. Nous avons découvert que nous partagions un bon paquet d'objectifs en commun et de valeurs, ce qui a installé une certaine alchimie entre nous en dehors du laboratoire de pâtisserie, et le début de notre merveilleuse relation (qui a mené à la naissance de notre premier fils, Noé, la veille de Noël dernier).

Pendant la même année, j'ai décidé de m'installer et d’arrêter mes habituels hivers en France et étés à Nova Scotia. Yseult et moi, avec un ami de longue date, Cathy, avons travaillé à la réalisation d'un plan d'affaires pour ouvrir une pâtisserie à Nova Scotia. Yseult n'avait pas les document nécessaires pour rester au Canada plus de 6 mois, elle est donc retournée en Europe pour travailler pendant les mois d'hiver pendant les deux années suivantes, revenant au Keltic Lodge chaque été, ou nous travaillons sur notre nouvelle entreprise. “Gourmandise Avenue” a ouvert ses portes printemps 2003. Quand Yseult a reçu son statu d'immigrant en 2004, elle était la pour rester!

Depuis, nous avons maintenu notre laboratoire de production en dehors d'Halifax, dans le Passage Est, (a 20 minutes du centre-ville), mais avons déplacé notre laboratoire principal dans notre nouveau magasin à Halifax. Le magasin est situé sur la promenade d'Halifax à Pier 20. Grâce à l'augmentation de la demande de nos produits, nous avons du engager du nouveau personnel et acheter de plus grandes vitrines réfrigérées et de l'équipement. Vous verrez que notre Marché du Port est équipé d'équipements ultra-modernes qui garantissent la fraîcheur et la qualité de nos produits.

Le processus d'évolution ne nous a jamais stoppé, nous créons en permanence de nouveaux produits, de nouvelles idées pour attirer nos clients. Nous sentons que nous avons les meilleurs des clients parce qu'ils comprennent et apprécient nos produits. Ils savent que nous n'utilisons que des ingrédients frais, et pas de conservateurs ni de saveurs artificielles et incluons autant que possible des ingrédients locaux dans nos recettes.

Nous avons travaillé avec nombre d'organisations locales et participé à des compétitions qui nous ont apporté de nombreux prix dont nous sommes très fiers. Nous avons figuré sur une chaîne de cuisine, divers articles et aussi participé à l'émission de cuisine de Laura Calder. En 2008, nous avons reçu le prix de l'entreprise de l'année par la CDENE et l'année suivant, nous étions finalistes des Lauriers de la PME à Ottawa. Au printemps 2010, pour le 100eme anniversaire de la marine Canadienne, il nous a été demandé de créer des chocolats pour Sa majesté la Reine Elisabeth II comme cadeau lors de sa visite à Nova Scotia. En 2011, de nouveau, il nous a été demandé de produire des chocolats pour le Respectable David Johnston, Gouverneur Général du Canada, comme cadeau lors de sa première visite à Nova Scotia.

Nous aimerions vous faire partager notre passion pour le chocolat fin et les délicatesses. Arrêtez vous dans notre magasin, faites nous un petit coucou et appréciez nos délicatesses confectionnées à la main, travaillée avec le style et l'esprit traditionnel Français. Nous avons une grande variété de produits prêt à répondre à vos besoins à des prix compétitifs. Notre mission est de vous fournir de délicieux chocolats frais uniques et de qualité, pour faire l'expérience d'une touche finale de “Plaisir” dans votre palais. Venez et voyez par vous même.